PARTAGER

Le directeur général de l’ES Sétif, Fahd Halfaya, a indiqué jeudi qu’il avait déposé plainte contre le manager de joueurs Nassim Saâdaoui et d’autres personnes pour «chantage», dans le cadre de l’affaire de l’enregistrement sonore qui l’aurait impliqué dans le marchandage de matchs.

«Lors de mon audition devant la commission de discipline, je leur ai dit que j’ai déposé une plainte au niveau de la wilaya d’Alger et une autre à Sétif contre le manager Nassim Saâdaoui, tout en insistant que l’enregistrement est un faux.




La véracité de mes propos sera confirmée dans les plus brefs délais», a indiqué le DG de l’Entente, peu après son audition par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Convoqué lors d’une première séance lundi dernier devant la commission de discipline, Fahd Halfaya s’était absenté pour des «raisons de santé», selon les propos de l’avocat du club, Nabil Beniya. Un enregistrement sonore qui aurait impliqué le DG de l’ES Sétif et ce manager de joueurs est devenu viral sur les réseaux sociaux.




Le responsable de l’Entente s’est empressé à nier en bloc, affirmant que l’enregistrement est un «faux». «Après la fin de l’enquête sur l’authenticité de l’enregistrement, je vais encore déposer plainte contre des personnes qui voulaient me faire du chantage», a-t-il ajouté, tout en s’engageant à «faire des révélations» dès que l’enregistrement sera confirmé comme étant un «faux».

Pour lui, «cette campagne vise à porter un coup à la stabilité de l’ESS qui est loin de tout soupçon et n’abdiquera jamais devant ce genre de manoeuvres». De son côté, l’avocat Nabil Beniya a tenu à expliquer la décision du club de recourir à la justice dans cette affaire : «Nous détenons des atouts dans cette affaire. Nous sommes en possession de preuves matérielles que l’enregistrement est faux.




C’est l’expertise technique relevant de la partie officielle qui va confirmer cela». Avant d’enchaîner à propos de la non-convocation du manager Nassim Saâdaoui par la commission de discipline de la LFP : «Ce n’est pas de nos prérogatives de demander à la commission de convoquer telle ou telle personne.

Elle est souveraine et a le pouvoir de jugement». Pour l’avocat de l’ESS, la plainte contre X déposée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) «va dans l’intérêt du club et du sport algérien en général, selon mes lectures juridiques. Je salue vivement le pas franchi par le département ministériel».




Halfaya est accusé d’avoir sollicité ce manager pour arranger des rencontres et favoriser par conséquent son équipe afin qu’elle remporte le titre de champion d’Algérie au détriment des autres concurrents.

Les membres du conseil d’administration de l’ES Sétif, réunis vendredi dernier, avaient rejeté les accusations contre Fahd Halfaya. Ils sont arrivés à la conclusion qu’aucune décision ne sera prise par ledit conseil sans que l’enquête menée par les instances du football (FAF et LFP) ne soit achevée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here