PARTAGER

Tout le monde s’accorde à dire que la sélection algérienne sera le deuxième vainqueur de la probable domiciliation de la prochaine Coupe d’Afrique au Maroc après les Lions de l’Atlas. C’est que chez le pays voisin, les Verts auront toutes les conditions réunies pour réaliser un parcours de premier ordre.



D’ailleurs, depuis l’annonce par la CAF du retrait de l’organisation du prochain rendez-vous continental au Cameroun, l’on ne parle que de cela dans le camp des Fennecs, où l’on applaudit déjà un éventuel déroulement de la CAN sur les terres marocaines.

Il faut savoir que depuis la fameuse épopée d’Angola en 2010, l’Algérie avait pratiquement raté toutes ses participations à la CAN. En 2013, un sortie peu glorieuse dès le premier tour, et là certains ont argumenté par le fait que les joueurs pensaient plutôt à la Coupe du monde 2014, qui intervenait quelques mois après.



En 2015, après un début assez prometteur, malgré une défaite face au Ghana, les camarades de Bougherra ont perdu face au vainqueur de l’édition, la Côte d’ivoire, en quart de finale.

La dernière participation au Gabon en 2017 fut également un véritable fiasco, puisque les Verts ne sont même pas parvenus à passer le premier tour devant le Sénégal, la Tunisie et le Zimbabwe. Pis encore, ils n’ont gagné aucun match, se contentant de deux nuls et une défaite.



À Franceville au Gabon, les camarades de Mahrez avaient donné l’impression de vouloir rentrer très vite à la maison. Pour la prochaine édition, qui devrait avoir lieu au Maroc, les joueurs algériens n’auront aucune excuse.

Ils seront mis dans d’excellentes conditions, pratiquement similaires à ce qu’ils trouvent à chaque regroupement en Algérie, ou encore dans leurs clubs européens pour la plupart.



Au Maroc, les stades sont magnifiques et les conditions d’hébergement sont également impeccables.

Les camarades de Brahimi auront une pression supplémentaire sur les épaules, car ils devront aborder cette coupe d’Afrique avec des ambitions revues à la hausse. Dès maintenant, ils savent qu’ils n’auront pas le droit à l’erreur.

En tout cas, dans le camp des joueurs l’on est déjà super motivés pour réussir cette épreuve.



C’est du moins ce que nous confie une source proche d’eux. L’entraîneur national Djamel Belmadi, lui, a déjà annoncé la couleur en indiquant que dans ses discours lors des stages de l’équipe nationale, il ne cesse de leur répéter qu’il faudra se préparer pour aller à la CAN avec l’ambition de remporter le trophée.
Un « pari fou » commentent certaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here