Accueil FAF Équipe nationale U20 : Deux joueurs quittent le stage de Sidi-Moussa

Équipe nationale U20 : Deux joueurs quittent le stage de Sidi-Moussa

PARTAGER

Deux joueurs de la sélection algérienne des moins de vingt ans, Rayan Dehilis et Kamel Matubanzia ont dû quitter précocement le stage bloqué qui se déroule actuellement au Centre technique national de Sidi-Moussa, avant de rentrer en France, pour des raisons scolaires, a annoncé mardi la Fédération algérienne de football (FAF).

«Rayan Dehilis et Kamel Matubanzia étaient dans l’obligation de rentrer en France, pour passer leurs examens scolaires» indiqué l’instance fédérale dans un bref communiqué, diffusé sur son site officiel. Dehilis (Olympique de Marseille) et Matubanzia (FC Troyes) faisaient partie d’un groupe de 37 jeunes dont treize évoluent à l’étranger, convoqués pour le stage actuellement en cours au CTN de Sidi-Moussa.




Ce qui porte à quatre le nombre de joueurs ayant quitté précocement ce stage, car deux autres joueurs s’étaient retirés du regroupement avant Dehilis et Matubanzia. Il s’agit du gardien de l’Olympique Médéa, Abdelghani Oukrif, et qui a été remplacé dans le groupe par son coéquipier du Paradou AC Djamel-Eddine Zidane, ainsi que le jeune joueur de l’Entente de Sétif, Messaoud Salem, et qui lui n’a pas été remplacé.

Selon la FAF, Oukrif et Salem avaient «contracté des blessures» et cette situation les a empêchés d’aller au bout du stage. Par ailleurs, la sélection nationale a disputé un deuxième match amical contre l’équipe «Réserves» du Paradou AC (2-0).

Soit le même score que la veille, lors d’un précédente joute amicale, contre cette même équipe du PAC. Les réalisations de la sélection nationales lors de cette deuxième joute ont été signées Mohamed Belmokhtar et Abdelali Hammadi, alors que lors du premier match, ce sont Younès Aït Amer et Issam Bouaoun qui étaient les buteurs.




Ce stage bloqué, entamé le 21 mai avec un effectif de 37 joueurs, est le troisième pour la sélection nationale des moins de vingt ans, après celui effectué du 6 au 9 mai, et le second, qui a été clôturé mercredi dernier, également à Sidi-Moussa.

Lors du premier stage, le sélectionneur national Mohamed Lacet avait retenu un groupe de 32 joueurs, avant de faire appel à 34 autres, lors du deuxième regroupement. Ce troisième stage est marqué par la présence de treize joueurs évoluant à l’étranger, dont deux hors du championnat de France, en l’occurrence Abdelkrim Aït Amer (Bayern Munich/Allemagne) et Samy Mahor (La Gantoise/Belgique).

La dernière sortie officielle de la sélection algérienne des moins de vingt ans remonte au mois de décembre 2020, à l’occasion du tournoi de l’Union nord-africaine de football (UNAF), qualificatif à la CAN-2021 en Mauritanie. Les juniors algériens, alors dirigés par Saber Bensmaïn, n’avaient pas réussi à décrocher leur billet qualificatif, après avoir terminé à la 4e et dernière place, avec un seul point au compteur.