Accueil LES VERTS Équipe nationale : Le syndrome de la deuxième mi-temps évité à Niamey

Équipe nationale : Le syndrome de la deuxième mi-temps évité à Niamey

0
PARTAGER
Équipe nationale : Le syndrome de la deuxième mi-temps évité à Niamey

Pour ses trois dernières sorties en déplacement en matchs officiels, la sélection algérienne est restée sur trois nuls contre respectivement le Zimbabwe, la Zambie et le Burkina Faso.

Des nuls au goût de défaites, du moment que les Verts menaient, dans chacune de ces trois rencontres, avant qu’ils ne fléchissent en deuxième période et permettent à leurs adversaires de niveler la marque.

Pour la sortie d’avant-hier à Niamey, tout le monde dans la galerie algérienne croisait les doigts de peur de voir leur équipe connaître le même sort face à la sélection locale du Niger.




Des appréhensions somme toutes légitimes, d’autant que ce rendez-vous est intervenu dans un contexte particulier pour la bande à Belmadi dans l’obligation de l’emporter pour récupérer son fauteuil de leader, au prix du goal-average soit-il, des Burkinabés, vainqueurs la veille de Djibouti.

Mission accomplie, puisque les camarades de Mahrez ont réussi à vaincre le signe indien qui les poursuivait lors de leurs trois derniers matchs officiels à l’extérieur.

Voilà donc une victoire intervenue aussi à bon point pour remettre en confiance les Fennecs en vue de la suite de ces éliminatoires qui se compliquent davantage à l’approche de la « finale » contre le Burkina Faso et les barrages. Par ailleurs, en s’imposant 4-0 face au Niger à Niamey, l’Algérie décroche sa plus large victoire à l’extérieur sous l’ère Djamel Belmadi.




La note aurait même pu être plus salée pour les locaux, n’était l’excès de précipitation des attaquants algériens. Il faut dire que la sélection algérienne s’est montrée de nouveau impitoyable face à son homologue nigérienne en l’étrillant à nouveau.

Quatre jours après avoir dynamité le Mena à Tchaker sur le score de 6 buts à 1, les Verts ont remis encore le couvert en signant leur plus large victoire à l’extérieur sous l’ère Djamel Belmadi.




Un succès qui leur permet non seulement de reprendre la place de leader du groupe A au détriment du Burkina Faso, vainqueur la veille à Marrakech face à Djibouti (2-0), mais d’étirer aussi leur incroyable série d’invincibilité à 31 matchs. Les champions d’Afrique en titre ne sont désormais qu’à six matchs pour égaler le record de l’Italie en la matière.

Qu’importe, en atteignant les 10 points, l’Algérie est bien partie pour disputer les barrages du Mondial 2022. Les hommes de Djamel Belmadi n’auront désormais besoin que de battre le Burkina Faso pour valider définitivement leur billet pour le prochain tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici