Accueil LES VERTS Équipe nationale : six joueurs olympiques dans la liste de Madjer, une...

Équipe nationale : six joueurs olympiques dans la liste de Madjer, une première

0
PARTAGER

Souvent critiquée pour avoir échoué pendant de longues années à alimenter la sélection nationale première par des joueurs de talent, l’ex-équipe olympique algérienne, vice-championne d’Afrique en 2015, a dérogé à la règle en étant représentée par six joueurs dans la première liste du nouvel entraineur national, Rabah Madjer, rendue publique mardi.

Le gardien de but, Abdelkader Salhi, les défenseurs, Houari Ferhani, Ayoub Abdellaoui, et Ramy Bensebaini, le milieu de terrain Raouf Benghuit, et l’attaquant, Zineddine Ferhat, ont été retenus pour le match contre le Nigeria, le 10 novembre au stade Mohamed-Hamlaoui de Constantine dans le cadre de la 6e et dernière journée des éliminatoires du Mondial-2018, et la rencontre amicale contre Centrafrique le 14 novembre à Alger.

Il faudra remonter dans le temps pour trouver trace à un tel «contingent» de joueurs issus de l’équipe olympique venir renforcer les rangs de la sélection première.
Les observateurs étaient d’ailleurs unanimes à encourager la précédente sélection olympique qui avait réussi à qualifier l’Algérie aux jeux Olympiques de Rio De Janeiro (Brésil) de l’été 2016, et ce, après une absence à cet évènement planétaire ayant duré .. 36 ans.

Certes, cette même sélection avait trébuché d’entrée en quittant l’épreuve dès le premier tour, mais ses éléments, sous la houlette de l’entraineur suisse Pierre-André Schurmann, ont laissé apparaitre de belles dispositions, avaient commenté les techniciens.

Même l’ex-président de la fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, avait prédit à l’époque à pas mal de joueurs de l’équipe nationale olympique, version Schurmann, de gagner leurs places au sein de la sélection A.

Rabah Madjer, qui vient de succéder à l’Espagnol Lucas Alcaraz, est réputé pour être un fervent défenseur du produit du cru. Il va ainsi joindre l’acte à la parole en donnant sa chance au «noyau» de l’ex-sélection olympique.

Des atouts à faire valoir en Afrique Subsaharienne
Certes, parmi les six joueurs convoqués pour le stage qui débutera le 6 novembre, seul Abdellaoui va découvrir l’ambiance de la sélection première, mais jamais tous ces éléments n’ont été appelés ensemble.

Pour les observateurs également, d’autres ex-internationaux olympiques qui ont fait la campagne de Rio ont, eux aussi, les critères pour postuler à une place au sein de la sélection première, en particulier l’attaquant de l’USM Alger, Abderrahmane Meziane, ainsi que le gardien de but du MC Alger, Farid Chaâl.

Tout ce beau monde, qui a acquis un capital expérience non négligeable sur les terrains africains, possède des atouts à faire valoir à l’avenir si le nouveau staff technique national venait à lui faire confiance.

Au moment où les joueurs formés en Europe trouvent de la peine pour s’imposer dans les stades de l’Afrique subsaharienne lors des phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations, en raison des difficultés qu’ils rencontrent pour s’adapter avec les conditions atmosphériques régnant sur place, Ferhat et les autres devraient saisir cette chance et prétendre à mettre un terme aux échecs algériens lors des rendez-vous continentaux déroulés au fin fond du continent noir.

Pour rappel, la seule fois où l’Algérie a réussi à monter sur la première marche du podium d’une CAN, c’était lorsque cet évènement a été organisé dans le pays, soit en 1990. A l’époque, c’était Rabah Madjer, l’actuel sélectionneur national, qui avait soulevé le trophée en tant que capitaine d’équipe.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici