Accueil LES VERTS Équipe nationale : Le premier stage des locaux, un échec total

Équipe nationale : Le premier stage des locaux, un échec total

0
PARTAGER

Le premier stage de la sélection nationale des joueurs locaux, version Rabah Madjer, et qui sera clôturé aujourd’hui, est un total échec. Jugez-en.

Après l’annulation du match que les Verts devaient disputer à Dubaï contre la sélection locale des Emirats arabes unis, le coach national n’a pas été au bout de ses peines. En effet, après le forfait de Djabou et Lamri, tous les deux blessés, il a été contraint, sur conseil du staff médical, de libérer du regroupement quatre autres joueurs pour les mêmes raisons, en l’occurrence : Darfelou, Bouhenna, Bedrane et Ziti.

En tout et pour tout, ce sont 15 joueurs qui ont pris part à ce premier stage qui a débuté dimancher dernier au niveau du centre technique national de Sidi-Moussa. Il faut dire qu’avant même le début de ce stage, ils étaient plusieurs présidents de club, notamment ceux disposant de plusieurs joueurs convoqués par Madjer, à s’être opposés à ce regroupement. Ils pensent, à juste titre d’ailleurs, que leurs protégés avaient besoin de repos après la clôture de la phase aller, au cours de laquelle la plupart d’entre eux ont été très sollicités par leurs équipes.

Voilà qui renseigne des difficultés auxquels Madjer était déjà confronté pour aller au bout de sa philosophie, consistant à réhabiliter le joueur local en organisant périodiquement des stages pour les éléments du cru, dans l’espoir de booster nombre d’eux afin de mettre un terme à la domination des binationaux sur la composante des Fennecs, une domination qui perdure déjà depuis plusieurs années.

Il y a lieu se souligner que le sélectionneur national, Rabah Madjer, misait énormément sur le match amical face aux EAU pour avoir une idée sur les capacités du joueur «local» qui pourrait intégrer l’équipe première. Il faut dire que tout le programme établi par le staff technique a été chamboulé, mais malgré cela le stage a été maintenu. Aussi, et malgré tous les aléas qui ont accompagné ce stage, Madjer n’a pas caché sa satisfaction quant à l’état d’esprit affiché par les joueurs, en dépit de la fatigue accumulée tout au long de la phase aller du championnat de Ligue 1.

«C’est le début d’une campagne de prospection pour détecter les joueurs susceptibles de renforcer la sélection nationale d’ici la reprise des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations le mois d’octobre de l’année prochaine. Au mois de janvier, nous essayerons de programmer des matches de préparation contre des sélections africaines locales qui préparent le CHAN-2018 car ce sont les seuls adversaires qu’on peut avoir en dehors des dates FIFA», a-t-il révélé à la chaîne TV de la Fédération algérienne de football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici