Accueil LES VERTS Équipe nationale : Les places seront très chères

Équipe nationale : Les places seront très chères

0
PARTAGER
Équipe nationale : Les places seront très chères

On avait beaucoup craint de l’ère post élimination du Mondial, tellement la frustration de cet échec survenu de surcroît dans les dernières secondes du match barrage retour contre le Cameroun était énorme.

Mais voilà que la sélection nationale, sous la conduite de Djamel Belmadi, a prouvé qu’elle a bien les ressources psychologiques nécessaires pour surpasser la délicate période traversée depuis la fameuse soirée du 29 mars dernier.

En effet, après ses deux belles prestations aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023), avec à la clé deux précieux succès, les Verts ont signé une troisième victoire consécutive dimanche soir à Doha contre l’Iran, 21e au classement mondial qui prépare le Mondial de Qatar en fin d’année en cours.

Il est clair que grâce à ces trois succès, les hommes de Djamel Belmadi vont surmonter les deux déboires de l’année 2022 avec une élimination dès le premier tour de la dernière Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, et l’élimination de la Coupe du monde Qatar 2022.




Cette série de trois victoires de rang permet aux joueurs de se libérer et surtout de chasser le doute, au lendemain des deux déconvenues en Coupe d’Afrique et au Mondial Qatar 2022. Les joueurs algériens étaient très appliqués et donnaient l’impression de vouloir revenir au-devant de la scène.

L’entraîneur de la Tanzanie, par exemple, le Danois Kim Poulsen, l’a si bien remarqué, lui qui ne s’est pas privé de dire que l’équipe d’Algérie dispose d’un énorme potentiel et  »qu’avec ce niveau, aucune équipe africaine ne peut battre l’Algérie», a-t-il déclaré à l’issue du match entre les deux équipes.

Pour sa part, Belmadi s’est dit très satisfait de la prestation de son équipe lors des trois rencontres. «Je suis fier de mes joueurs qui ont été exemplaires lors des trois matchs.

En Tanzanie, nous étions déterminés à prendre les trois points et c’est ce que nous avons réalisé. Notre objectif, après le bon match contre l’Ouganda à domicile, était de réussir une victoire à l’extérieur.




Cela n’a pas été facile et il faut savoir que nous n’avons jamais gagné un match en Tanzanie. C’est notre première, ce n’est jamais facile de gagner en Afrique, nous sommes satisfaits.

Face à l’Iran, le rendez-vous m’a permis de lancer dans le bain quelques nouveaux joueurs que nous suivions depuis un bon bout de temps, et ma foi, ils ont donné entière satisfaction», a fait savoir le coach.

Au-delà du résultat, c’est cette envie de bien faire qui a caractérisé les joueurs lors des trois rencontres qui est à mettre en valeur. Ils ont montré qu’ils sont toujours dans l’amertume de l’élimination en Coupe du monde et se donnent le mot d’ordre de rebondir et de remettre l’équipe sur de bons rails.

Le point positif à relever aussi c’est le bon comportement de l’équipe malgré l’absence de Riyad Mahrez. Même s’il reste un élément très important dans le dispositif de Belmadi, son absence n’a pas vraiment pesé sur le rendement général et son retour ne fera que du bien aux Verts.

L’autre satisfaction consiste dans l’émergence de deux jeunes attaquants à l’énorme potentiel. On cite Mohamed El-Amine Amoura (22 ans) et Billal Brahimi (22 ans), qui sont l’avenir de l’équipe nationale. Le joueur de Lugano FC a inscrit ses deux premiers buts avec l’équipe nationale en quelques minutes de temps de jeu, alors que l’attaquant de l’OGC Nice a prouvé sa capacité à rivaliser avec les options offensives de Belmadi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici