Accueil LES VERTS Équipe nationale : Belmadi mise sur Bentaleb pour remplacer Guedioura

Équipe nationale : Belmadi mise sur Bentaleb pour remplacer Guedioura

0
PARTAGER
Équipe nationale : Belmadi mise sur Bentaleb pour remplacer Guedioura

La sélection nationale est depuis mardi dernier à Oran où elle a pris ses quartiers au niveau du nouveau luxueux hôtel ‘’AZ’’. L’entraineur national, Djamel Belmadi, a jugé utile d’avancer la date du départ des Verts pour la capitale d’Oran après avoir constaté, avec regret, la détérioration des pelouses des terrains du centre technique de Sidi Moussa, lieu habituel des regroupement de l’équipe national.

À Oran donc, la bande à Belmadi livrera deux matchs amicaux sur le terrain du nouveau stade de la ville, ‘’Miloud-Hadefi’’, contre la Guinée ce soir et le Nigéri dans quatre jours. Deux rencontres au cours desquelles le coach national essayera de rester sur la nouvelle dynamique de victoires déclenchée en juin passé au prix de trois succès contre l’Ouganda, la Tanzanie et l’Iran.

Laquelle dynamique, rappelle-t-on, a été brisée en janvier et mars derniers à l’occasion de la CAN-2022 et les barrages qualificatifs pour le Mondial de la même année. Ce sera également une occasion pour le coach national de ‘’reconstruire’’ son schéma tactique préféré basé sur une sentinelle au milieu de terrain.

En effet, depuis la baisse de niveau de Guedioura, qui avait accompli merveilleusement ce rôle lors de la CAN-2019 avec, à la clé, un trophée africain, Belmadi est toujours à la recherche d’un joueur capable d’assumer convenablement cette mission.

C’est dans ce contexte d’ailleurs que le patron technique des Fennecs a fait appel à Nabil Bentaleb qui n’a plus remis les pieds en sélection depuis 2018. Quatre ans après donc, l’actuel capitaine du SCO d’Angers, pensionnaire de la Ligue 1 française, qu’il a rejoint en janvier dernier, retrouve les Verts avec l’ambition de s’imposer comme titulaire à part entière.

Cela dépend néanmoins de sa capacité de répondre positivement aux exigences tactiques de Belmadi, comme a tenu à le souligner ce dernier lui-même lors de sa conférence de presse de dimanche dernier. Jusque-là, Belmadi peine à trouver la sentinelle, qui constitue le troisième défenseur central de l’équipe, pour prendre le relais de Guedioura.

Il est allé amener Ramiz Zerrouki des Pays bas depuis déjà plus d’une année, mais force est de constater que les prestations du joueur de Twente n’ont jamais été stables. «J’ai besoin de deux ou trois joueurs évoluant comme sentinelle. C’est ça qui faisait notre force lors de la CAN2019’’, a précisé Belmadi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici