PARTAGER

Comme on pouvait s’y attendre, le milieu de terrain du MCA, Hichem Cherif El Ouezzani, a été suspendu pour quatre ans fermes, a annoncé jeudi soir la LFP.

«La commission qui s’est réunie jeudi 31 janvier a annoncé la suspension du joueur du MC Alger Hichem Chérif El Ouazani pour une durée de 4 ans fermes de toutes compétitions ou activités sportives à compter du 30/01/2019 plus 200.000 DA d’amende», a indiqué un communiqué de l’instance footballistique.




Cette sanction, motivée par le contrôle anti-dopage auquel a été soumis le joueur, va pousser la direction algéroise à résilier le contrat de l’intéressé, comme l’avait déclaré fait savoir auparavant le directeur sportif Kaci Saïd.

Il s’agit du deuxième cas avéré de dopage depuis le début de la saison, après celui du gardien de but de l’US Biskra (Ligue 2) suspendu le 10 décembre dernier pour six mois dont trois mois avec sursis.




«Suite à l’examen des pièces versées au dossier, et aux rapports du laboratoire antidopage de Lausanne (Suisse) accrédité par l’agence mondiale antidopage AMA et au rapport de la commission médicale fédérale de la FAF, sous-commission antidopage : présence d’une substance interdite, de ses métabolites (Benzoylecgonine et Methylergonine) dans l’échantillon (A) du joueur sous N.4219 459 collecté lors du match entre MCA-CRB de la 18éme journée du championnat Ligue 1, conformément au règlement antidopage de la FIFA notamment les articles 06 et 34, articles 109 et 110 du code disciplinaire de la FAF », précise la LFP.




Selon le président de la commission médicale à la FAF, Djamel Eddine Damardji, la situation est alarmante compte-tenu du nombre de joueurs qui se dopent. Il a précisé que cette saison, 163 joueurs ont été contrôlés et 56 cas sont à l’étude, c’est-à-dire positifs car ils n’ont pas été rejetés par les laboratoires d’analyse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here