Accueil LES VERTS Djamel Belmadi : « Voilà ce que les binationaux doivent faire avant de...

Djamel Belmadi : « Voilà ce que les binationaux doivent faire avant de nous rejoindre »

0
PARTAGER
Djamel Belmadi :

Comme on pouvait s’y attendre, le dossier des joueurs binationaux que tout le public algérien attend pour renforcer les rangs des Verts, à l’image d’Aouar, Adli et Ait Nouri, pour ne citer que ceux, a été le plus abordé lors de la conférence de presse que l’entraineur naitonal, Djamel Belmadi a animée hier la veille du premier stage de la nouvelle saison footballistique des Verts.

‘’Il y a beaucoup de rumeurs, de palabres. Nous, nous n’avons rien dit. Après, pour être sincère, il y a des choses qui évoluent avec certains joueurs et qui apparaîtront dans les dates FIFA à venir. Certains joueurs cités auraient pu être là pour cette trêve mais ne le sont pas en raison des démarches ou d’autres points encore qui prennent un certain temps», a précisé d’emblée le sélectionneur national.

Dans le même registre, il a estimé que ‘’la plupart de nos binationaux viennent de France. La crainte, souvent, c’est d’arriver dans une structure qui n’est pas professionnelle alors qu’eux-mêmes en ont toujours eu, même dans un club moyen».

Evoquant les deux matchs amicaux prévus au cours de ce stage à Oran contre la Guinée et le Nigéria, il a ajouté : «Pour cette trêve, on veut être compétitifs. La Guinée, on l’avait étudiée à la CAN 2019 et ils sont souvent à leur avantage face à nous. On veut rencontrer des problèmes, des matchs difficiles et spécifiques à l’Afrique pour progresser. Aussi, la plupart des joueurs de la Guinée, la quasimajorité même, évolue en Europe. Je connais également leur sélectionneur, ce sera une belle rencontre. Le Nigéria, quant à lui, n’est pas à présenter. Il viendra sûrement avec l’ambition de prendre sa revanche sur ses dernières défaites contre nous».

S’agissant de l’objectif des deux matchs, le sélectionneur national a poursuivi : «Le but de nos deux matchs? Progresser, donner l’opportunité à certains d’évoluer en EN dans le contexte très particulier qu’est celui de notre continent, avoir une expérience du niveau international», annonçant au passage qu’il ‘’Il y aura peut-être d’autres matchs contre des équipes européennes, peut-être même dès la prochaine trêve. Le but, c’est avant tout d’être prêts pour la CAN».

Sur la non convocation du gardien M’bolhi et s’il s’agit d’un prélude d’une éventuelle retraite internationale du portier, Belmadi a assuré que ‘’M’Bolhi est dans nos plans, il est sélectionnable mais il y a d’autres gardiens et j’aime. Zeghba joue bien, Mandréa a fait de bons matchs face à de gros joueurs. J’aime ça et je les suis», avant d’annoncer la probable défection de Mandréa qui s’est blessé samedi en championnat de Ligue deux de France.

Interrogé sur l’état de la pelouse du centre technique de Sidi Moussa, qui n’est pas au point, le sélectionneur national a déclaré que «La problématique des pelouses concerne tout le pays. On espère voir cet éternel problème définitivement réglé, ça devrait être fini dans les mois à venir. On voit le bout du tunnel’’.

C’est aussi la raison pour laquelle Belmadi a annoncé avoir avancé à mardi la date du départ de l’équipe vers Oran pour effectuer ses entrainements sur la pelouse du terrain annexe du nouveau stade relevant du complexe Miloud-Hadefi.

«Nous partirons sûrement à Oran plus tôt que prévu mais ce n’était pas prévu. Nous avons normalement nos infrastructures à Sidi Moussa mais nous devons nous adapter à nos conditions», a-t-il souligné

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici