PARTAGER

Les joueurs Mohamed Benkhemassa (USM Alger) et Nemdil Abdelkrim (ES Setif), exclus lors du match de mise à jour de la 11e journée de Ligue 1 disputé le 29 novembre dernier au stade Omar Hamadi (Bologhine), ont écopé de trois matchs de suspension dont un avec sursis, a indiqué lundi, la Ligue de football professionnel (LFP).



Outre les trois matchs de suspension, les deux joueurs exclus par l’arbitre pour «voie de faits» devront s’acquitter d’une amende de 30 000 DA chacun.

De son coté, le défenseur international de l’ESS Abdelkader Bedrane est sanctionné d’un match de suspension ferme et 30 000 DA d’amende pour «contestation de décision».



D’autre part, le manager du MC Oran Zoubir Ouasti est condamné à six mois de suspension dont trois avec sursis d’interdiction de terrain et de vestiaire plus 100 000 DA d’amende pour avoir «critiqué publiquement un officiel de match» lors de la rencontre NA Hussein-dey – MC Oran (1-0) de la 15e journée disputée le 21 novembre dernier au stade 20 août (Alger).

En Ligue 2, le MC El Eulma a écopé d’un match à huis clos plus 20 000 DA d’amende pour «utilisation et jet de produites pyrotechniques sur le terrain» (3e infraction) lors de la rencontre contre la JSM Béjaïa de la 15e journée.



La commission de discipline a d’autre part infligé quatre matchs de suspension et 40.000 DA d’amende au joueur Zahzouh Youcef (ASM Oran) pour «comportement antisportif envers officiels» lors du match de son équipe contre l’US Biskra.

$Les joueurs Mohamed Bentiba (ASM Oran) et Allam Kamel (US Biskra) exclus pour «voie de faits» ont écopé de trois matchs de suspension et 30 000 DA d’amende chacun.



L’ASO Chlef, le WA Tlemcen, l’USM Annaba et l’ Boussaâda devront payer des amendes oscillant entre 60 000 et 200 000 DA pour «utilisation de fumigènes et jet de projectiles sur le terrain».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here