PARTAGER

L’USM Alger a écopé d’un match à huis clos pour «utilisation et jet de fumigènes», alors que le défenseur usmiste Mohamed Rabie Meftah s’est vu infliger trois matchs de suspension ferme pour «voie de fait envers adversaire», à compter du 20 janvier, a annoncé lundi la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.

Le club algérois, dont il s’agit de la troisième infraction, a écopé de 200,000 dinars, précise la même source. Concernant la sanction de Meftah, la commission de discipline de la LFP a constaté que le joueur a commis une «infraction disciplinaire», en se basant sur le rapport de la JS Kabylie et le visionnage vidéo.




Le latéral droit des «Rouge et Noir» a été l’auteur d’un geste antisportif sur l’attaquant de la JS Kabylie Hamza Banouh lors de la rencontre de mise à jour du calendrier, remportée par l’USMA sur le score de 1 à 0.

Le défenseur de l’USMA a également écopé de 30,000 dinars d’amende, en plus de l’avertissement reçu en cours de la rencontre comptabilisé comme avertissement. L’USM Alger purgera son huis à l’occasion de la réception du CS Constantine pour le compte de la 17e journée du championnat de Ligue 1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here