PARTAGER

Des citoyens de la daïra de Magra (M’sila) ont bloqué hier des axes des RN 28 et 40 et fermé des établissements scolaires et le siège de l’Assemblée populaire communale (APC) pour dénoncer les sanctions d’ »extrême sévérité » de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) à l’encontre du NC Magra.

Des supporters du NCM, approchés par l’APS, ont estimé que les sanctions étaient « sévères » et « la défalcation de trois points anéantit l’espoir d’accession de l’équipe en Ligue 1 ».

Ils ont également argué que « les échauffourées survenues entre les supporters du NC Magra et la délégation du MC Saïda étaient vite contenues ».

De son côté, le président de l’APC de Magra, Lahcen Bennacer, a indiqué qu’il œuvrait « à calmer les esprits » depuis l’annonce de la sanction lundi soir, quand les routes avaient déjà été bloquées et des pneus incendiés.




Il a ajouté qu’il tentait de persuader les citoyens de rouvrir les voies de communication et les établissements fermés. Selon le président du NCM, Azzedine Bennacer, un recours sera introduit auprès de la LFP, dont la commission de discipline a décidé de donner match perdu à Magra sans attribuer de points au club adverse le MC Saïda suite aux incidents survenus lors de cette rencontre comptant pour la 27e journée du championnat de Ligue 2, disputée mercredi dernier à Magra et qui s’était terminée sur le score de parité (1-1).

La commission a également défalqué trois points à l’équipe du NC Magra en plus d’une sanction de quatre matchs à huis clos dont les deux premiers se joueront à l’éxtérieur et une amende de 400.000 DA pour envahissement de terrain à l’issue de la rencontre. Conséquence : le NCM, qui partageait la tête du classement avec le duo ASO Chlef-WA Tlemcen (48 points), chute à la 5e place en compagnie du RC Relizane avec 44 unités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here