Accueil LIGUE 1 NEWS Denis Lavagne, entraîneur de la JS Kabylie : «Aucun match ne...

Denis Lavagne, entraîneur de la JS Kabylie : «Aucun match ne ressemble à un autre»

0
PARTAGER

L’entraîneur de la JS Kabylie, Denis Lavagne, a estimé à 90% les chances de qualification de son équipe pour la finale de la Coupe de la Confédération, à la veille de la demi-finale retour face aux Camerounais de Coton Sport, prévue dimanche soir au stade 5-Juillet (Alger).

Le technicien français s’est en effet dit conscient qu’il « reste encore un match retour », pendant lequel « tout peut encore arriver », a-t-il insisté samedi, en conférence de presse au stade du 5-Juillet.

« Certes, nous avons déjà battu cet adversaire à trois reprises, et lors de la même édition, mais cela ne veut pas forcément dire qu’il est faible, ou qu’il sera toujours à notre portée. Aucun match ne ressemble à un autre, faisant que rien n’est encore acquis » a encore considéré le coach kabyle.




En effet, selon Lavagne, si la JSK a pu être aussi performante jusqu’ici, c’est essentiellement parce qu’elle a joué avec sérieux et générosité, sans jamais ménager ses efforts. Des qualité qui étaient « les clés de sa réussite » et qu’elle doit impérativement reproduire lors de ce match retour contre Coton Sport pour espérer « finir le travail » et « assurer sa qualification » en finale.

« Pour le moment, la demi-finale « retour » est la seule chose à la quelle nous pensons. Si nous parvenons à nous qualifier, alors nous pourrons commencer à songer à la finale. Mais pas avant, car on n’y est pas encore » a-t-il encore insisté.

Quoique, le coach des Canaris a avoué que « rien » ne lui ferait « plus plaisir que d’aller en finale de cette compétition, avec l’ambition de la gagner » et faire plaisir aux fans du club, qui étaient nombreux à se déplacer pour assister aux entraînements de leurs favoris.




En effet, la séance d’entraînement de vendredi après-midi, effectuée sur le terrain principal du stade du 5-Juillet, les supporters Kabyles étaient plusieurs centaines à se tasser devant la sortie de l’enceinte, pour encourager le capitaine Arezki Hamroune et ses camarades.

Ce dernier, présent à la conférence de presse, avait donné le même son de cloche que son entraîneur, assurant que « rien n’est encore gagné » et qu’il faudra « rester sérieux, en s’appliquant à faire un match plein », car l’adversaire « n’a pas encore dit son dernier mot ».

« Certes, grâce au résultat favorable du match aller, nous avons pris une sérieuse option dans la perspective d’une qualification, mais il nous reste à finir le travail lors de ce match retour » a-t-il insisté. Hamroune a également attiré l’attention sur le fait que trois défaites consécutives contre la JSK ne signifiaient pas forcément que Coton Sport est une équipe faible. Bien au contraire.




Selon lui, c’est un adversaire redoutable, parfaitement capable de renverser la situation lors du match retour, prévu dimanche soir (20h00), au stade du 5-Juillet.

Question préparation, Lavagne a assuré avoir « suivi le programme habituel », comme pour préparer « n’importe quel autre match », sauf qu’il a peut-être « insisté un peu plus que d’habitude sur les balles arrêtées en situation défensive », car considérées comme le point faible de l’équipe.

En effet, les derniers buts encaissés par les Canaris, dont le dernier en date contre Coton Sport pour le compte du match aller, l’ont tous été sur des balles arrêtées, d’où la nécessité de perfectionner cet aspect.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici