PARTAGER

Alors qu’il comptait jeter l’éponge après l’épisode de la réception organisée par le chef de l’état en l’honneur de la sélection algérienne après son retour de la CAN, et au cours de laquelle il a été totalement zappé par les organisateurs de la cérémonie, le président de la FAF Kheïreddine Zetchi est revenu à de meilleurs sentiments.

Le président de la FAF s’est réuni jeudi avec ses proches collaborateurs à la FAF pour évaluer le parcours des Verts en terres égyptiennes et tracer en même temps le plan de travail préliminaire en prévision des prochaines échéances, car l’objectif étant désormais de rester sur cette dynamique de bons résultats née dans le pays des ‘’Pharaons’’.




Voilà qui confirme les intentions du premier responsable du sport-roi dans le pays d’aller au bout de son premier mandat. Cela s’est d’ailleurs confirmé peu après à travers un communiqué officiel publié par la FAF et par lequel cette instance balaye d’un revers de main les rumeurs donnant Zetchi démissionnaire. Pis, l’instance fédérale a qualifié ces rumeurs de campagne acharnée pour gâcher la fête des Algériens qui savourent encore le deuxième trophée africain dans l’histoire des Fennecs.

«C’est avec une immense consternation et un profond regret que la Fédération algérienne de football (FAF) est en train d’assister, depuis quelques jours, à une campagne acharnée pour gâcher la fête des Algériens et saper le moral de nos compatriotes, alors que l’Algérie est championne d’Afrique, sacrée en Egypte, et ce, en annonçant à tout-va la démission de son président, M. Kheireddine Zetchi», a-t-on réagi d’emblée.




Et d’ajouter : «Le président de la FAF ainsi que les membres du Bureau fédéral s’inscrivent en porte-à-faux de toutes les informations colportées ici et là par différents médias, concernant une supposée démission de M. Zetchi qui, jusqu’à cette heure-ci, vaque le plus normalement du monde à ses activités au sein de l’instance fédérale».

Par ailleurs, la FAF a estimé que le football algérien «a besoin de calme et de sérénité pour que toutes les forces vives qui le composent puissent construire sur ce sacre historique et s’assurer, à l’avenir, d’autres succès et consécrations. De même que pour, et surtout, notre équipe nationale a besoin d’un soutien indéfectible en prévision des prochaines échéances».




Dans la foulée, la FAF a tenu à adresser ses remerciements les plus appuyés et les plus chaleureux à toutes celles et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à ce succès historique, tout en tenant également à adresser «ses vifs remerciements pour tous les messages de félicitation qu’elle a reçus de la part des institutions et officiels algériens, des représentations diplomatiques installées en Algérie, des chefs d’entreprises et opérateurs publics et privés, des instances et personnalités étrangères».

La FAF a conclu son communiqué par rendre un vibrant hommage au peuple algérien, tout en s’inclinant «devant l’élan d’affection qu’il a exprimé avec joie et fierté lors de l’arrivée de son équipe nationale qu’il a gratifiée d’un accueil indescriptible qui restera dans les annales de l’histoire du sport algérien».

1 COMMENTAIRE

  1. Faut pas chercher loin la déstabilisation est l’œuvre de l’ancien bureau comme tout le sait ils sont des maîtres en la matière de la division eux pendant 20 ans n’avait comme politique destructrice et désastreuse une politique de division violence régionalisme fitna tenoufighe et l’art de marginalisé nos joueurs locaux et entraîneur, les journalistes vendu près du clan mafieu ont commencé el fitna bien avant la coupe d’Afrique à titre d’exemple derradji boutadjine abbas ont tout fait pour déstabiliser zetchi et son bureau résultat on sait de quoi avaient ils peur, pourquoi veulent ils le retour du clan raouraoua et a la Fédération Amis Familles (FAF) on sait a présent tout de leur magouilles pour faire sortir les devises avoir des joueurs tous né en France entraîneurs étrangers leurs staffs et même les médecins sportifs, belmadi a était proposé à raouraoua derradji le sait mais ne parle même pas son ami associé et complice dans des affaires louches comme le projet de l’hôtel ,1 million de dollars juste pour les grandes œuvres à une compagnie égyptienne dans un des actionnaires est le Baron raouraoua , tout est fait pour faire arrêter cette vague de réussite eux pendant 20 ans n’ont fait rien que du marketing de l’équipe national

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here