PARTAGER

La direction du WA Tlemcen va saisir le tribunal arbitral sportif algérien (TAS) après avoir été débouté par la commission de recours de la FAF dans l’affaire du match qui l’oppose à l’ASO Chlef (1-1) disputé le 4 mai dernier dans le cadre de la 30e et dernière journée du championnat, a-t-on appris lundi, auprès de ce club de Ligue 2.

Lors de cette «finale» de l’accession, l’ASO, qui évoluait à domicile, avait besoin d’un point pour valider son billet pour l’élite alors que son adversaire du jour devait l’emporter.




Mais une polémique a suivi la partie dont l’origine était l’envahissement du terrain par les supporters locaux à la 93e, conduisant l’arbitre à mettre un terme aux débats.

Cette situation a emmené la direction du WAT à déposer une réclamation évoquant «l’arrêt définitif de la rencontre après l’envahissement du terrain par des supporters de l’équipe locale ASO et demande le gain du match», une réclamation rejetée par la commission de discipline qui a homologué le résultat du match.




«La commission a constaté un envahissement de terrain à la 93e minute de jeu par les supporters de l’équipe locale, l’ASO, pour fêter leur joie, entraînant un arrêt momentané de la rencontre. L’arbitre directeur a sifflé la fin de la rencontre, en conséquence le match est homologué en son résultat», avait indiqué la Ligue professionnelle de football dans un communiqué ayant suivi le traitement par la commission de discipline de cette affaire.

La commission de recours a rendu son verdict dimanche, confirmant la décision de la commission de discipline, au grand dam de la direction du WAT qui compte procéder à une autre étape de recours en saisissant le TAS.




L’annonce par la commission de recours de son verdict a coïncidé avec la démission du président du Conseil d’administration du WAT, Djilali Benahmed, qui n’aura ainsi tenu dans son poste que l’espace d’une seule saison.

Cette démission risque de prolongée le club dans la crise, prédise-t-on dans son entourage, au regard de l’apport déterminant de cet homme d’affaires tout au long de l’exercice, notamment sur le plan financier ayant permis à la formation des ‘’Zianides’’ d’évoluer dans les meilleures conditions possibles.

Le départ de Benahmed devrait être ainsi difficile à surmonter, selon les observateurs, estimant que le WAT va regretter pour longtemps son échec à retrouver l’élite cette saison du fait que tous les ingrédients aient été réunis pour décrocher l’une des trois premières places au classement donnant accès à la cours des grands.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here