PARTAGER

L’ES Sétif a refusé de signer la convention tripartite, liant le club avec le cabinet d’expertise « Kaizen Academy » et la Direction de contrôle de gestion et des finances (DCGF) de la Fédération algérienne de football (FAF), invoquant des « considérations d’ordre objectif ».

« Le Conseil d’administration de l’ESS, à sa tête le président Azzedine Arab, a refusé de signer la convention tripartite avec le cabinet d’expertise « Kaizen Academy » et la DCGF, pour des considérations d’ordre objectif, en plus de la situation saine de la SSPA « Black Eagles », a indiqué l’ESS dans un communiqué publié dimanche soir sur sa page Facebook.




La convention tripartite s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures décidées par la FAF, au titre de l’accompagnement des clubs professionnels pour l’obtention d’une certification de la norme ISO 9001.

« L’ancien secrétaire général du club, Hassan Senoussaoui, a présenté samedi le bilan financier relatif au premier semestre de l’année 2019, ce qui va permettre de débloquer les subventions gelées au niveau du trésor public.

Le commissaire aux comptes avait refusé de valider le transfert de l’argent dans les comptes du club amateur, en l’absence du bilan financier », a souligné l’Entente. Sept clubs de la Ligue 1 ont signé jusque-là la convention tripartite.




Il s’agit du MC Alger, du CR Belouizdad, de l’AS Aïn M’lila, du NC Magra, de l’USM Bel-Abbès, du Paradou AC et récemment de l’USM Alger.

Avec plus d’un million de certificats dans le monde, ISO 9001 reste la norme de management la plus déployée et reconnue au plan international. Elle constitue un socle pour optimiser le fonctionnement interne, maîtriser les activités, détecter les signaux du marché, réduire les coûts et gagner en compétitivité.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here