PARTAGER

Le secrétaire général (SG) du CS Constantine, Ahmed Milat, a été suspendu par l’Entreprise nationale des travaux aux puits (ENTP), actionnaire majoritaire, pour «mauvaise gestion».

Selon le président du conseil d’administration, Saïd Naouri, l’ENTP reproche à Milat l’»élaboration de l’accord de résiliation du contrat de l’ex-gardien de but, Ilyes Meziane, une affaire qui a coûté au club les yeux de la tête en raison des dus du portier qui s’élèvent à près de 200 millions de dinars».




Cette affaire vient s’ajouter à celle du limogeage de l’ancien entraîneur du CSC, Denis Lavagne, qui a exigé au club trois mois d’indemnités, ce qui a mis en difficulté financière les propriétaires du CSC, selon la même source. De son côté, Ahmed Milat, qui a occupé plusieurs postes administratifs pendant 40 ans au sein de la direction du CS Constantine, s’est dit «surpris» par cette décision, affirmant qu’il n’a fait qu’»exécuter les instructions des responsables du club».




Suite à la décision du Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) mercredi d’arrêter définitivement la saison 2019-2020 en raison de la pandémie de coronavirus, le CSCtermine l’exercice à la 5e place du classement du championnat avec 34 points au compteur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here