PARTAGER

On ne le dira jamais assez. L’arrêt forcé de la compétition en raison de la situation sanitaire prévalant dans le pays ainsi qu’un peu partout dans le monde a mis les présidents des clubs dans une situation embarrassante.

En effet, ils ne savent pas s’ils vont ou non continuer à débloquer des sommes colossales en guise de salaires sur des joueurs inactifs. C’est le cas de le dire au CRB dont l’actionnaire majoritaire n’est autre que le Groupe Madar.




Ce dernier, et en dépit de sa bonne santé financière, n’est pas prêt à jeter de l’argent par la fenêtre, même si ses responsables savent pertinemment que leurs joueurs possèdent des contrats en due et bonne forme qui les protègent en cas de cessation de paiement de leurs salaires.

Selon nos informations, la direction du ‘’Chabab’’ a fini par prendre la décision de revoir à la baisse les salaires de ses protégés, en raison de la trêve qui risque de durer encore plus que prévu au vu de la propagation du coronavirus.




Mais il se trouve que ce procédé risque de faire des mécontents parmi les joueurs. Ces derniers, à en croire certaines sources, refusent catégoriquement de signer un avenant dans ce sens pour la révision à la baisse de leurs salaires, indiquant qu’étant des employés, c’est à l’employeur de prendre en charge les retombées d’une situation exceptionnelle comme celle que vit l’Algérie actuellement et non pas à eux les joueurs.




Ils affirment qu’étant aussi déclarés aux services des assurances, ils sont ainsi protégés face à ces cas de force majeure. Jusqu’à l’heure, la direction n’a encore informé aucun joueur d’une manière officielle de cette décision, mais toujours est-il que ces derniers ont eu écho de cette nouvelle et se préparent d’ores et déjà à répliquer. Pour eux, rien ne les oblige à baisser leurs salaires, même s’ils affirment comprendre que la situation est des plus difficiles.




Selon la même source toujours, cette réduction des salaires ne toucherait que les joueurs, puisque les autres staffs, technique, médical et administratif ne sont pas concernés, et c’est ce qui irrite au plus haut les joueurs du CRB qui croient plus que jamais en leurs chances de remporter le championnat d’où leur crainte que cette épreuve soit finalement déclarée à blanc si elle ne venait pas à reprendre dans les meilleurs délais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here