PARTAGER

À un mois, jour pour jour, du coup d’envoi du championnat de Ligue 1, le Covid-19 gagne du terrain dans le sport-roi algérien, compromettant sérieusement le lancement de la nouvelle édition d’une épreuve qui n’était pas allée à son terme la saison passée à cause de la même pandémie.

En effet, quelques semaines seulement après la reprise des entraînements chez les clubs de Ligue 1 et les sélections nationales de jeunes, les cas positifs parmi les joueurs en particulier se multiplient.




Après l’inquiétante vague de contaminations enregistrée chez le champion en titre, le CR Belouizdad, d’autres cas viennent d’être signalés à l’USM Alger, cinq au total, l’adversaire du CRB en finale de la Super Coupe d’Algérie, un match prévu pour dimanche prochain, mais qui risque finalement d’être reporté.

Auparavant, pas moins de trois cas de joueurs contaminés ont été signalés du côté du MCO, et ce dès la première semaine de la reprise de ses entraînements.




Même la sélection des U20 n’a pas été épargnée. Six joueurs de cette équipe ont été testé positifs, d’après le communiqué publié sur le site officiel de la FAF.

« La Fédération algérienne de football (FAF) tient à informer que six (06) joueurs de l’équipe nationale des U20, en stage du 22 au 25 octobre 2020 au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa, ont été testés positifs au Covid-19.




En dehors de ces cas, tous les autres sont négatifs. La Commission médicale de la Fédération algérienne de football (FAF) a pris toutes les dispositions pour que les joueurs concernés regagnent leurs lieux de confinement, au moment où le reste de l’effectif a pris le chemin du retour dans les conditions nécessaires », a-t-on précisé dans le même communiqué.

Il y a quelques jours, le médecin de la Ligue de football professionnel avait révélé que le staff médical de son instance a recensé pas moins de 15 cas de Covid-19 parmi les équipes premières des clubs de l’élite, depuis la reprise des entrainements le 20 septembre dernier, ainsi que deux autres cas de joueurs évoluant dans les équipes des réserves.




Force est de constater cependant que la contamination au sein des mêmes clubs est en train de se propager d’une manière exponentielle.

Désormais, tout le monde croise les doigts de peur de voir le lancement du championnat repoussé, sachant que même si la compétition débute à la date fixée, elle risque de prendre plusieurs mois pour atteindre la ligne d’arrivée.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here