Accueil ÉTRANGER Coupe du Roi : Le Barça prend la porte, le Real au...

Coupe du Roi : Le Barça prend la porte, le Real au forceps (vidéo)

0
PARTAGER

Sans Ousmane Dembélé, en plein conflit avec le club, le FC Barcelone a été éliminé 3-2 après prolongation par l’Athletic Bilbao au terme d’un scenario fou jeudi en huitièmes de finale de la Coupe du Roi, contrairement au Real Madrid, qualifié au forceps après son succès 2-1 à Elche.

Engagé dans un brûlant bras de fer avec le Barça au sujet de sa prolongation de contrat et laissé au repos forcé à Barcelone, Dembélé n’a pu aider les siens, qui ont réussi à revenir deux fois au score de manière héroïque, mais qui ont fini par craquer en prolongation sur un penalty converti par le capitaine basque Iker Muniain (105e).

Dès la 2e minute, Muniain a signé un bijou : le capitaine basque a brossé un long ballon du droit qui a lobé Marc-André Ter Stegen pour venir se loger dans le petit filet. Mais la recrue catalane Ferran Torres lui a donné la réplique à la 20e minute, avec un but similaire de plus près, dans la surface.



Son premier depuis son arrivée à Barcelone. En fin de match (86e), Iñigo Martinez a conclu un cafouillage devant la cage de Ter Stegen, mais Pedri a remis les siens à flots une seconde fois, en claquant un ballon depuis le point de penalty après un retourné acrobatique manqué de Dani Alves (90e+3).

Fati, encore blessé

Malgré ces deux retours inespérés, le tenant du titre, éliminé de la Ligue des champions en décembre, de la Supercoupe d’Espagne en Arabie Saoudite la semaine dernière et distancé en Liga, doit maintenant dire adieu à la Coupe du Roi… et il ne lui restera plus que la Ligue Europa pour se consoler. Pire, Xavi et le Barça ont peut-être encore perdu leur prodige Ansu Fati.

A peine revenu d’une blessure à une cuisse et remis du Covid-19, la pépite de 19 ans, entrée en jeu à la 61e minute à la place de Ferran Jutgla, est sortie en larmes (96e), visiblement blessé.



Dans ce remake de la finale de la saison dernière (remportée 4-0 par le Barça à Séville), les Basques ont mérité leur revanche : finaliste déchu de la Supercoupe d’Espagne contre le Real Madrid dimanche, l’Athletic a dominé la partie à domicile et a crânement validé son ticket pour les quarts. Bilbao rejoindra notamment le Real Madrid, qui est difficilement venu à bout d’Elche sur le fil 2-1 après prolongation jeudi soir, grâce à un but libérateur d’Eden Hazard en prolongation.

Hazard en sauveur

Sans Karim Benzema, laissé au repos, les « Merengues » ont longtemps buté sur la défense d’Elche, et les locaux ont même ouvert la marque en prolongation sur un coup franc converti en deux-temps par Gonzalo Verdu (103e).

Mais les hommes de Carlo Ancelotti ont réussi à renverser la situation grâce à deux buts d’Isco (108e) et du Belge Eden Hazard à la 115e minute, entré au début de la prolongation à la place de Rodrygo et de retour en grâce le temps d’une soirée, après un début de saison très discret.



Avec une équipe largement remodelée, le Real a eu les pires difficultés du monde à s’imposer, et a failli être le deuxième grand d’Espagne à être éjecté de la Coupe du Roi, après la défaite de l’Atlético Madrid la veille sur la pelouse de la Real Sociedad (2-0).

Le carton rouge direct infligé au capitaine Marcelo (102e) n’a pas aidé les joueurs de la « Maison blanche », même si les deux équipes ont fini la partie à dix contre dix, après l’expulsion de Pere Milla au bout de la prolongation (120e+2).

Elche peut nourrir des regrets : dès la 10e minute, l’ancien Monégasque Guido Carrillo a signé un incroyable raté, en heurtant la barre transversale. Et un but marqué par Fidel en toute fin de prolongation a été refusé par l’arbitre pour une faute sur Lucas Vazquez.



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici