PARTAGER

La suspension de la compétition ainsi que des entraînements a mis les présidents des clubs de l’élite en particulier dans l’embarras. Ils ne savent d’ailleurs plus quoi faire au sujet des salaires de leurs joueurs et s’ils vont continuer à les leurs verser ou les suspendre.

Déjà, le nouveau président du MCA, Abdennacer Almas, n’est pas du tout d’accord avec l’ancienne gestion financière du club et qui s’est traduite par cette très forte masse salariale, aussi bien des joueurs que des différents staffs techniques, administratifs et employés.




Mais l’homme a avoué être dans l’incapacité de procéder à une quelconque réduction dans ce registre, surtout que tous les concernés disposent de contrats en bonne et due forme signés avec ses prédécesseurs.

L’actuel arrêt de la compétition a mis Almas davantage dans l’embarras. L’homme n’est pas prêt à payer ses joueurs alors qu’ils sont inactifs. Et quand on sait que cette situation risque de durer encore longtemps, le boss mouloudéen n’est pas du tout disposé à jeter par la fenêtre de grosses sommes d’argent, pour reprendre ses propre propos.




Raison pour laquelle il a déjà entamé des contacts avec ses pairs des autres clubs de l’élite pour engager une démarche commune concernant les salaires des joueurs durant cet arrêt de la compétition.

Il sait néanmoins qu’il devra aussi impliquer la FAF dans cette démarche pour éviter tout éventuel recours à la CNLR par les joueurs eux-mêmes. Un dossier que le bureau fédéral devrait examiner au cours de sa prochaine réunion programmée pour le 31 de ce mois.




En attendant, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a lancé un appel en direction des joueurs des différents clubs professionnels en Algérie pour contribuer dans les actions de solidarité envers les familles nécessiteuses dans ces moments difficiles que traverse le pays à cause de la pandémie duCoronavirus.

Medouar a révélé au passage que la masse salariale des clubs varie entre 500 millions et 6 milliards, ce qui est suffisant à ses yeux pour les joueurs concernés de faire des dons au profit des gens qui ont perdu leur gagne-pain à cause de l’arrêt des activités commerciales.




Pour rappel, les joueurs du CRB ont annoncé, en fin de semaine passée, qu’ils vont contribuer à hauteur de 25% des salaires de chaque élément dans les actions de solidarité concernées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here