Accueil LES VERTS Les barrages, dernier baroud d’honneur des Vert à «Tchaker»

Les barrages, dernier baroud d’honneur des Vert à «Tchaker»

0
PARTAGER

Depuis la fin du précédent match de la sélection nationale face au Burkina Faso, que de bruit court au sujet d’un éventuel changement de domiciliation des Verts en prévision du match barrage.

L’état catastrophique de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker de Blida, a rendu compliquée la mission des Fennecs qui ont passé à côté d’une élimination surprise.

Ce n’est pas la première fois que cette pelouse porte préjudice aux protégés de Djamel Belmadi, qui l’ont déjà critiqué acerbe-ment lors des rencontres des mois de septembre et octobre. Malgré tout cela, on croit savoir que les Verts vont bel et bien terminer les éliminatoires du Mondial à Tchaker.




Ils espèrent néanmoins que l’état de la pelouse soit meilleur en mars prochain, date des barrages. Cette décision a été prise par les joueurs et l’entraineur Belmadi à l’issue du précédent match contre les Etalons.

Elle est motivée beaucoup plus par des considérations psychologiques, vu que ce stade a souri aux Verts lors des qualifications au Mondial- 2010 et celui suivant de 2014. Et comme dit l’adage : «jamais deux sans trois», les camarades de Mahrez espèrent avoir la même réussite dans ce stade à l’occasion de la dernière étape précédant le rendez-vous planétaire de Qatar.

Il faut dire que le nom du stade Tchaker est désormais lié aux meilleures performances des Fennecs lors des dernières années. Cette enceinte footballistique est devenue une véritable citadelle où aucun adversaire n’a réussi à y avoir raison de l’équipe nationale.




C’est dans ce stade d’ailleurs que l’Algérie a retrouvé le gotha mondial en y décrochant sa qualification à la coupe du monde de 2010 après 24 ans d’absence. Les Verts ont joué 15 matchs comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde des quatre éditions de 2010, 2014, 2018 et 2022.

Ils en ont remporté 13, et fait deux matchs nuls contre le Cameroun (1-1) et tout récemment face au Burkina Faso (2-2). Au cours de ces 15 rencontres, l’attaque algérienne a inscrit 47 buts, soit une moyenne de 3,1 buts par match, tout en concédant 9 buts, soit une moyenne de 0,6 but par rencontre.

Les Fennecs ont réussi aussi à garder leur cage vierge pendant huit matchs, soit un peu plus de la moitié des parties jouée à Blida dans le cadre des éliminatoires du Mondial.

Une réussite que tous les Algériens souhaitent qu’elle soit prolongée à l’occasion des prochains barrages, un rendez- vous qui pourrait bien constituer le dernier baroud d’honneur du ‘’Club Algérie’’ au stade Tchaker.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici