PARTAGER

Plusieurs équipements du stade « Habib-Bouakeul » ont été saccagés à l’issue du match ASM Oran-O Médéa (1-0), disputé mercredi dans le cadre de la 13e journée de la Ligue 2 de football, a-t-on appris jeudi du directeur de cette infrastructure, accusant les joueurs de l’équipe visiteuse d’être derrière ces actes de vandalisme.

« Des dégâts matériels ont été enregistrés au niveau du vestiaire où se trouvaient les joueurs de l’O Médéa, alors que la salle de contrôle anti-dopage a été totalement saccagée en plus d’autres équipements du stade », a regretté Mourad Bouhafsi, dans une déclaration à l’APS.

Cette partie entre le leader de l’antichambre et le cinquième au classement s’est déroulée dans une ambiance tendue. Le président de l’équipe visiteuse a même accusé les locaux d’avoir recouru à des « pratiques anti-sportives » pour gagner.




Des échauffourées ont aussi éclaté dans le couloir menant aux vestiaires à l’issue du match, obligeant le service d’ordre d’intervenir pour ramener le calme.

« C’est vraiment regrettable tout ce qui s’est passé au stade hier (mercredi). Nous avons établi un rapport détaillé concernant les dégâts signalés au niveau des équipements du stade, accompagnés de photos que nous allons transmettre à la Ligue de football professionnel afin d’appliquer le règlement en vigueur », a encore précisé Bouhafsi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here