Accueil LIGUE 2 NEWS ASM Oran : Le club espère des mesures « clémentes » de la FAF...

ASM Oran : Le club espère des mesures « clémentes » de la FAF pour qualifier ses recrues

0
PARTAGER
ASM Oran : Le club espère des mesures

L’ASM Oran devrait finalement débuter le nouvel exercice sans ses nouvelles recrues en raison des difficultés financières que rencontre le club pour payer ses dettes envers d’anciens joueurs estimées à 31 millions de dinars, a-t-on appris mercredi du manager général de cette formation de Ligue 2 de football.

Selon Houari Benamar, la situation financière du club ne lui permet pas de s’acquitter de toute cette somme qui a valu à l’ASMO d’être interdite de recrutement.

« Nous espérons plus de souplesse de la part de la Fédération algérienne de football (FAF) dans le traitement de ce dossier, pour nous permettre de qualifier nos nouvelles recrues en contrepartie d’un paiement partiel des dettes en question », a-t-il souhaité.



En fait, ce n’est pas la première fois que la direction du club oranais se retrouve dans une telle situation. Elle l’a vécue souvent avant chaque nouvelle saison, avant qu’elle ne bénéficie, à l’instar de tous les autres clubs interdits de recrutement, de mesures d’allègement de la part de la FAF pour pouvoir utiliser leurs nouveaux joueurs.

Mais l’instance footballistique nationale ne devrait pas se montrer « clémente » cette fois-ci après les dernières instructions du ministère de tutelle portant sur la nécessité pour tous les clubs professionnels de s’acquitter de la totalité de leurs dettes dont la facture devient de plus en plus salée au fil des années.

Cette éventualité de maintenir la sanction d’interdiction de recrutement sur l’ASMO a poussé son nouvel entraîneur, Abdellatif Bouazza, en place depuis dimanche en remplacement de Salem Laoufi, qui n’est resté en poste que l’espace d’une dizaine de jours, à tabler sur les quelques joueurs qui restent de l’effectif des seniors de la saison passée en plus d’une grande majorité des éléments de la réserve pour aborder la nouvelle édition du championnat de l’antichambre dont le coup d’envoi sera donné le 26 octobre.



Reléguée en Ligue 2 à l’issue de l’exercice 2015-2016, l’ASMO n’a jamais réussi, depuis, à retrouver sa place parmi l’élite. L’équipe paie toujours ses interminables problèmes financiers qui retardent à chaque fois le lancement de ses préparatifs à temps.

Le même scénario s’est, du reste, répété cette fois-ci, puisque les « Vert et Blanc » étaient les derniers parmi leurs homologues de la Ligue 2 à reprendre l’entraînement, rappelle-t-on.

La direction du club a reçu, récemment, des promesses de la part de la direction locale de la jeunesse et des sports pour l’aider à surpasser sa crise financière actuelle, en prenant en charge, entre autres, le stage d’intersaison que le club compte effectuer dans les prochains jours, s’est réjoui le manager général de la formation de « M’dina J’dida ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici