PARTAGER

Même si son sort n’est plus entre ses mains, la JSK est déterminée à jouer à fond ses chances de qualification aux quarts de finale de la Ligue des champions africaine de football. Cet après midi, sa tâche est difficile, mais pas impossible à Kinshasa dans le cadre de la cinquième et avant dernière journée de la phase des poules face au vita club qui n’est autre que le dernier du groupe.

Le fait que la formation congolaise ait perdu ses deux premiers matchs à domicile, renseigne on ne peut mieux de la faiblesse de cet adversaire dans ses bases. Une donne que les canaris vont tenter de mettre à profit, tout en priant pour que l’ES Tunis lui rende service en allant battre le Raja Casablanca chez lui. En tout cas, dans le camp kabyle, et même si l’on n’a pas encore digéré le nul concédé à domicile lors de la précédente journée contre le Raja à cause, faut il le rappeler, d’un arbitrage partial, l’on ne veut pas lever le drapeau blanc.

Cependant, à Kinshasa il faudra aussi faire avec des conditions extra-sportives que l’on ne réussit toujours pas à surmonter. L’entraîneur intérimaire, Mourad Karouf, le confirme d’ailleurs. «Le voyage était un peu long, on a fait presque neuf heures de vol. On a laissé les joueurs récupérer, aujourd’hui (ndlr jeudi) nous avons une séance d’entrainement l’après-midi.

Demain, on aura une deuxième séance à l’heure du match et à partir de là, nous allons nous concentrer complètement sur ce rendez-vous africain », à confié Karouf au site officiel de son à l’arrivée de l’équipe kabyle dans la capitale congolaise. Et d’ajouter : « Concernant ce match de l’AS Vita Club, nous sommes obligés de gagner et d’attendre le résultat de la rencontre Espérance de Tunis – Raja Casablanca, notre sort dans la compétition est lié au résultat de ce match.

De notre côté, nous allons tout faire pour gagner à Kinshasa, même si nous sommes conscients que la mission ne sera pas facile. Les locaux ont perdu les deux derniers matchs à domicile et ils veulent sauver l’honneur devant leur public. On va tout faire pour ramener les trois points et nous allons attendre le résultat des autres équipes, mais ce sera compliqué car en ce moment il fait 30 degrés ici à Kinshasa. C’est un changement radical de températures pour les joueurs, nous allons nous adapter à ces conditions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here