PARTAGER

Depuis au moins deux saisons, les gardiens algériens sont de plus en plus nombreux dans le championnat saoudien. Une opportunité rendue possible après que la fédération locale de football a annulé la loi qui interdisait aux clubs de la Péninsule arabe d’engager des portiers étrangers.

D’ailleurs, depuis il y a eu un flux sans précédents des portiers algériens vers l’Arabie saoudite, où ils se sont confortablement installés et devenus les meilleurs du championnat de ce pays.




Mais les intéressés risquent de perdre ce privilège, car en se référant à ses sources médiatiques saoudiennes, la fédération locale songe sérieusement à revenir à l’ancienne loi, qui interdit aux formations saoudiennes de recruter des gardiens de but étrangers.

Le vétéran Abderraouf Natèche est le dernier gardien de but algérien a rejoindre le royaume saoudien en optant l’été dernier pour la formation d’Ohod Club pour devenir le sixième gardien algérien à
évoluer en Arabie saoudite.




Le chevronné gardien, qui a fêté son 37ème anniversaire a quitté le championnat algérien après presque 200 matchs dans l’élite avec des clubs comme le NA Hussein Dey, le CS Constantine, la JS Saoura ou le MC Oran, avec lequel il a passé quatre saisons comme numéro un.

Natèche a rejoint une liste des gardiens algériens en Arabie saoudite qui se compose de Raïs M’Bolhi, Azzedine Doukha, Malik Asselah, Moustapha Zeghba et Chamseddine Rahmani. Ce dernier, rappelle-t-on, n’est resté sur place que l’espace de six mois, puisqu’il a effectué en décembre dernier son come-back au CSC.




Il s’agit du seul dernier rempart algérien qui n’a pu s’adapter dans le championnat saoudien. Les autres, quant à eux, ils sont en train de marquer leurs passages dans leurs clubs respectifs. Mieux, quatre d’entre eux, étaient retenus dans la liste élargie de l’entraîneur national, Djamel Belmadi, en prévision de la double confrontation contre le Zimbabwe dans le cadre des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations de 2021 qui était prévue initialement pour la fin du mois de mars en cours avant qu’elle ne soit reportée à des dates ultérieures. On fait allusion au Numéro 1 des Verts, Raïs M’bolhi, Doukha, Asselah et Zeghba

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here