PARTAGER

Le nouveau directeur sportif de l’USM Alger Antar Yahia, a relevé vendredi la nécessité de mettre en place « des bases saines », pour pouvoir accomplir sa nouvelle mission, soulignant que le futur centre de formation sera l’une de ses priorités.

« Il y a beaucoup de travail à faire. Le club a une marge d’activité très intéressante. L’équipe professionnelle reste la locomotive du club, l’objectif est de lui permettre d’être performante, mais d’abord, nous devons mettre en place des bases saines pour le travail », a-t-il indiqué.




Il s’agit de la deuxième expérience pour l’ancien capitaine de l’équipe nationale de 38 ans en tant que dirigeant, après avoir occupé le poste de manager général à l’US Orléans (Ligue 2 française) entre 2016 et 2019.

Signataire d’un contrat de trois années avec l’USMA, Antar Yahia fait de la formation son cheval de bataille, lui qui s' »impatiente » pour venir à Alger et poser la première pierre du futur centre de formation.




« Ma mission est la responsabilité sportive sur l’ensemble du club, y compris le centre de formation qui sera mis en place, considéré comme l’un des axes prioritaires. Ce qui est important, c’est l’aboutissement du projet, mais il faut démarrer et poser la première pierre. Je suis là pour travailler d’une façon sincère et loyale », a-t-il ajouté, réaffirmant au passage qu’il était « séduit par le projet que compte mettre en place la nouvelle direction ».

S’agissant de l’équipe professionnelle, Antar Yahia a indiqué qu’il est en contact avec l’entraîneur Mounir Zeghdoud pour se concerter et définir les besoins en vue de la saison prochaine.




« Il faut apporter du sang neuf en vue de la saison prochaine. Gagner des matchs et être à la hauteur c’est prépondérant dans notre projet, mais on va aller étape par étape.

Il faut connaître d’abord le sort qui sera réservé à la saison 2019-2020 (suspendue depuis mars en raison de la pandémie de coronavirus, ndlr), mais la priorité est la situation sanitaire du pays.

N’importe quelle décision va impacter la suite ». Avant d’enchaîner sur les ondes de la radio nationale : « Aujourd’hui, je suis en position d’observation.





Ce qui importe le plus pour moi, c’est de connaître dans quel environnement évoluent les joueurs. J’espère être là au mois de juin, cela dépendra bien sûr de la réouverture de l’espace aérien », fermé en raison du coronavirus.

Invité à s’exprimer sur l’enregistrement sonore qui aurait impliqué le directeur général de l’ES Sétif, Fahd Halfaya et le manager de joueurs Nassim Saâdaoui, sur un présumé marchandage de matchs, le nouveau DG sportif de l’USMA regrette « vivement » ce genre de pratiques.




« C’est très malheureux, ça impacte vraiment d’une façon très négative notre football, ce n’est pas l’image qu’on doit véhiculer, ça n’a aucune relation avec les valeurs du football. Aujourd’hui, on est un pays champion d’Afrique, ce genre d’affaires dépasse nos frontières, c’est l’image du pays qui est touchée, on doit vraiment éradiquer ce genre de pratiques », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here