PARTAGER

Ce n’est que jeudi après-midi décision que la FAF a officialisé le remplacement du joueur écarté de la sélection algérienne Haris Belkebla par Andy Delort.
Ainsi donc les informations relatives à son passage par l’aéroport de Roissy à Paris se confirment, tout comme son arrivée à 23h30 à Doha (heure locale).

C’est un choix qui n’a rien d’anodin de la part de Djamel Belmadi qui a décidé de sacrifier un milieu de terrain pour renforcer sa ligne d’attaque. Un choix qui fait aussi polémique, car tout le monde aura constaté depuis déjà quelque temps que le milieu de terrain des Verts tend à devenir leur maillon faible.




Déjà, dans la liste des 23 joueurs concernés par le rendez-vous continental égyptien, on note l’absence de milieux de terrains récupérateurs compétitifs. Guedioura, aligné d’entrée contre le Burundi en match amical à Doha, n’a été que très rarement utilisé cette saison au son de son club de deuxième division anglaise, Nottingham Forest, alors que Mehdi Abeïd, le joueur de Dijon qui a évité de très peu la relégation en ligue deux française, revient tout juste d’une blessure. D’ailleurs, même en étant en manque de compétition, Belmadi n’a pas jugé utile de lui donner du temps de jeu contre le Burundi.

En évoquant justement ce match contre le Burundi, les carences de la ligne médiane algérienne sont apparues au grand jour, plongeant les fans algériens dans le doute. Cela n’a toutefois pas empêché Belmadi de faire appel à un attaquant de pointe supplémentaire au lieu d’un milieu récupérateur. Les spécialistes s’accordent à dire qu’un joueur comme Belkhemassa aurait rendu d’énormes services au milieu algérien en terres égyptiennes.




Pour revenir à Andy Delort, ce dernier sera donc en concurrence avec Baghdad Bounedjah et Islam Slimani. Il devait effectuer sa première séance d’entrainement avec le groupe hier et devrait prendre part au match à huis clos face au Mali demain.

Andy Delort (27 ans), auteur de 14 buts et 7 passes décisives avec Montpellier (France) en 36 apparitions en Ligue 1, vient de recevoir l’aval de la FIFA pour changer sa nationalité sportive, lui qui avait déjà porté le maillot de l’équipe de France des U-20.

Après avoir été tenue en échec mardi en amical face au Burundi (1-1), l’équipe nationale disputera dimanche 16 juin son dernier test face au Mali à Doha, avant de rallier deux jours plus tard Le Caire pour prendre part à la CAN-2019, où elle évoluera dans le groupe C en compagnie du Sénégal, du Kenya, et de la Tanzanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here