Accueil AFRIQUE Alors que la Guinée n’est plus assurée d’organiser la CAN-2025 : Trois...

Alors que la Guinée n’est plus assurée d’organiser la CAN-2025 : Trois facteurs appuient une éventuelle candidature algérienne

0
PARTAGER
Alors que la Guinée n’est plus assurée d’organiser la CAN-2025 : Trois facteurs appuient une éventuelle candidature algérienne

Les autorités algériennes s’attellent, depuis plusieurs mois, à achever tous les projets des stades qui accusent un retard sensible dans leur réalisation pour éventuellement accueillir à l’avenir des compétitions internationales.

Dans la foulée, la Confédération africaine de football (CAF) s’apprête à retirer l’organisation de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de 2025 à la Guinée, en raison du retard signalé dans la construction de nouveaux stades, selon plusieurs sources africaines bien informées proches de la CAF.

Pour d’aucuns, l’occasion est propice pour l’Algérie afin de présenter sa candidature pour remplacer la Guinée et accueillir par là-même la 35e édition du rendez-vous continental. Un vœu que même le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag a déjà exprimé depuis quelques semaines.

Selon les observateurs, une éventuelle candidature algérienne aurait de fortes chances d’aboutir au moins pour trois raisons. La première a trait aux nouvelles infrastructures sportives modernes que le pays est en train de réaliser. En effet, l’Algérie a construit plusieurs nouveaux stades ces dernières années, ce qui la rend bien préparée pour accueillir la phase finale de la première compétition footballistique africaine.

À noter ici qu’en janvier prochain, l’Algérie accueillera la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations des locaux (CHAN), et ce, quelques mois après avoir organisé un événement sportif majeur, à savoir les Jeux méditerranéens à Oran.

À ce propos, le franc succès qu’ont connu ces jeux, de l’aveu même des responsables du Comité international des jeux méditerranéens, plaide largement en faveur de l’organisation en Algérie de la CAN-2025, puisqu’il s’agit d’un atout non négligeable qui appuie une éventuelle candidature algérienne dans ce registre. Le deuxième atout est lié à l’amélioration des rapports entre la FAF et la CAF.

Tout le monde sait, à ce propos, que les relations entre la Fédération algérienne de football et la Confédération africaine de football ont connu une période de tension, notamment après l’élimination de l’équipe nationale algérienne de la Coupe du monde 2022 en raison de graves erreurs d’arbitrage.

Cependant, la relation entre les deux instances a connu une nette amélioration depuis quelques temps, notamment depuis la visite du président de la CAF Patrice Motsepe à Alger où il était même reçu par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Quant au troisième facteur qui pourrait jouer en faveur de l’Algérie si elle présente sa candidature pour accueillir la CAN-2025 est en relation avec le turn-over que devrait adopter la CAF.

En effet, tout le monde est unanime à dire que la région nord-africaine a été marginalisée par la Confédération africaine de football au cours des dernières décennies, la privant d’organiser le tournoi le plus en vue du continent.
L’Algérie cherche ainsi à exploiter ce facteur afin de s’offrir l’organisation de l’édition de l’année 2025 dans le cas où la décision de recaler la Guinée venait d’être officialisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici