Accueil FAF AG élective de la FAF : Amar Bahloul annonce sa candidature

AG élective de la FAF : Amar Bahloul annonce sa candidature

PARTAGER

Le membre du Bureau fédéral sortant de la Fédération algérienne de football (FAF) Amar Bahloul, a annoncé officiellement sa candidature pour la présidence de l’instance fédérale, en vue de l’assemblée élective (AGE), prévue le 15 avril, a appris l’APS mardi auprès de l’intéressé. « Après mûre réflexion, j’ai décidé officiellement de me porter candidat.

L’adoption à la majorité des bilans moral et financier a énormément pesé sur ma décision », a indiqué Bahloul. La commission de candidatures, installée lundi peu après le déroulement des travaux de l’assemblée générale ordinaire (AGO), présidée par le président de l’US Chaouia Abdelmadjid Yahi, a fixé du 6 au 9 avril à minuit, la période pour le dépôt des candidatures.




Au cours de cette AGO, les membres de l’AG, ont adopté à la majorité les bilans moral et financier de l’exercice 2020, ainsi que le budget prévisionnel de l’année 2021. « Mon projet consiste à rassembler l’ensemble de la famille du football algérien, je suis prêt à discuter avec l’opposition, que j’inviterai à s’asseoir autour d’une table dans l’intérêt du football national. Je suis un rassembleur, je ne vais exclure personne », a-t-il ajouté, soulignant qu’il comptait déposer son dossier jeudi. Avant d’enchaîner :

« Mon projet s’articule sur trois axes : rassemblement, continuité et optimisation ». Fraîchement élu à la tête de la Ligue régionale d’Annaba, Bahloul a indiqué qu’il avait entamé « depuis quelques jours des consultations pour composer son éventuel futur bureau fédéral, qui sera fort et représentatif ». Bahloul s’est engagé également « à apporter des correctifs aux insuffisances constatées dans le domaine organisationnel de la FAF, lors du précédent mandat sur tous les plans ».




Enfin, concernant ses chances de succéder à Kheïreddine Zetchi, le natif d’El-Tarf se dit « confiant ». « Mes chances ? Je reste confiant, je pense que j’ai des atouts à faire valoir, mon vécu et mon expérience et toutes mes sorties sur le plan médiatique seront pour moi un avantage non négligeable pour essayer d’avoir l’insigne honneur de diriger le football algérien ».

Le président sortant de l’instance fédérale, Kheïreddine Zetchi, a décidé de ne pas briguer un deuxième mandat, lui qui avait été élu le 20 mars 2017 en remplacement de Mohamed Raouraoua.

Outre Bahloul, d’autres noms se sont positionnés pour reprendre la présidence de l’instance fédérale à l’image de Walid Sadi, Mohamed El-Morro, ou encore l’ancien international Antar Yahia, resté toutefois évasif sur la question.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici