Accueil LIGUE 1 NEWS Accusé d’être derrière « le putsch » avorté contre Zetchi : Kerbadj se défend

Accusé d’être derrière « le putsch » avorté contre Zetchi : Kerbadj se défend

0
PARTAGER

Pointé du doigt dans l’affaire du « coup d’état » avorté ayant visé à Constantine le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, la semaine dernière en marge de la Supercoupe d’Algérie, le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, auteur des invitations adressées aux présidents de Ligues de wilaya et régionales, a nié en bloc toutes les accusations qui lui sont reprochées.

«Sincèrement, je n’étais au courant de rien. J’étais d’ailleurs sur le chemin de Constantine quand le président de la FAF m’avait appelé au téléphone pour m’évoquer le sujet. C’était la première fois que j’entendais parler de ce sujet.

A mon arrivée sur place, j’ai pris le soin de discuter avec l’ancien président de la commission fédérale d’arbitrage, Khelil Hammoum, l’accusé principal dans cette affaire, et croyez-moi, l’homme a tout démenti, criant sur tous les toits son innocence. C’est pour vous dire, qu’au jour d’aujourd’hui, je ne sais vraiment pas ce qui s’était réellement passé à Constantine. D’ailleurs, je suis vite rentré à Alger dès la fin de la Supercoupe», précise le patron de la LFP, dont les rapports avec le patron de la FAF n’ont jamais été au beau fixe.

Alors que l’Algérie fêtait le 63ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de Novembre 1954, des loups sortis de nulle part tentaient de mener un putsch contre le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi à l’hôtel Marriott de Constantine.

Ce soir-là, veille également de la Supercoupe d’Algérie, le maître de cérémonie, Mahfoud Kerbadj, avait appelé de nombreux présidents de ligue et autres invités, dont plusieurs membres de l’assemblée générale de la FAF. Parmi les convives, Khelil Hammoum, l’ancien président de la commission fédérale d’arbitrage, qui avait, apparemment, comme mission de ramasser les deux-tiers de signatures pour appeler à une assemblée générale dans le but de … destituer le président Zetchi.

Alerté, Amar Bahloul, membre du Bureau fédéral et chargé, avec Rachid Gasmi, des relations avec les Ligues, a mené une véritable levée de boucliers contre les putschistes, dont Hammoum et Dehamchi, le patron de la Ligue de Constantine. Devant les caméras de plusieurs télévisions privées, Bahloul a menacé Hammoum et consorts d’une confrontation avec les personnes sollicitées, ce qui a obligé Kerbadj, qui se trouvait avec Mohamed Mecherara et Hamid Haddadj, de calmer le jeu.

Mais le mal était déjà fait et le scandale ne pouvait passer inaperçu, puisque même le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould-Ali, a dénoncé, en marge de la cérémonie de clôture du Tour international cycliste d’Alger, ces comportements vils et ces attitudes qui confirment que le complot contre Zetchi n’est pas une vue de l’esprit, mais une amère réalité dont les instigateurs ne sont pas prêts à y mettre fin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici