PARTAGER

La polémique enfle au sujet de l’avenir du championnat national, et surtout concernant les lauréats et les clubs qui seront appelés à quitter l’élite, si la compétition venait à s’arrêter d’une manière définitive, surtout que cette hypothèse n’est pas du tout à écarter.

Du côté des instances footballistiques nationales, l’on préfère pour le moment opter pour l’attentisme, surtout que la décision de reprendre ou non la compétition n’est pas de leur ressort. Mais cela ne suffit pas pour calmer les esprits, notamment ceux des dirigeants du CRB, l’actuel leader du championnat et qui a été aussi sacré champion d’hiver.




Deux avantages que la direction du « Chabab » veut mettre à profit pour revendiquer le titre de champion d’Algérie cette saison si la saison venait effectivement à être arrêtée avant l’heure.

À ce propos, le directeur technique du CRB, en l’occurrence, Toufik Korichi, a déclaré ceci : «Nous comprenons parfaitement la situation que traverse actuellement l’Algérie ainsi que tous les pays du monde à cause de ce fléau de l’épidémie qui frappe de plein fouet la planète. Il est clair donc que la santé des gens requiert notre attention au plus haut, reléguant au second plan toute discussion sur le championnat où toute autre chose.




Cependant, si l’on venait effectivement à arrêter la compétition d’une manière définitive, j’estime que le titre doit revenir au CRB, surtout que notre équipe a terminé championne d’hiver. Personnellement, je suis contre que l’on déclare la saison blanche, comme le réclament certains ».

En tout cas, les choses devraient commencer à s’éclaircir dans les prochains jours. À l’occasion de la réunion du Bureau fédéral programmée pour le 31 du mois, une réunion au cours laquelle le sujet de la poursuite ou non de la compétition sera débattu.




Du côté de la DTN, et vu la longue période de repos à laquelle sont soumis les joueurs, l’on conseille, si on venait à décider de reprendre le championnat d’ici un mois ou plus, d’accorder aux équipes une nouvelle période de préparation devant s’étaler jusqu’à une dizaine de jours, afin que les joueurs évitent les blessures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here