PARTAGER

Pour du beurre, mais surtout pour l’honneur: la Tunisie quitte la Russie et le Mondial-2018 sur une première victoire en Coupe du monde depuis 1978, après avoir dominé le Panama (2-1), jeudi, lors du match entre éliminés du groupe G.

Sur la pelouse de Saransk, les Aigles de Carthage ont fêté ça comme une qualification pour les huitièmes de finale et tant pis si tous les yeux étaient tournés à 2.000 kilomètres de là, à Kaliningrad, pour le choc entre les cadors belges et anglais.

Qu’importe; l’essentiel était ailleurs. Sourires, bras tendus vers le ciel et drapeaux rouge et blanc… les Tunisiens quittent la Coupe du monde sur un baroud d’honneur, un premier succès dans un Mondial depuis 40 ans.

La dernière fois que les Aigles s’étaient imposés en Coupe du monde, c’était face au Mexique (3-1). Les joueurs actuels n’étaient pas nés et Nabil Maâloul, le sélectionneur, n’était alors qu’un tout jeune espoir de l’Espérance de Tunis, qui allait devoir attendre encore sept ans pour connaître la première de ses 74 capes.

De son côté la Belgique est venue à bout d’une décevante Angleterre (1-0), jeudi à Kaliningrad, pour terminer à la première place du Groupe G, basculant dans la partie du tableau la moins favorable du Mondial-2018. Après le Japon en 8e, il pourrait y avoir le Brésil en quart…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here