Ayant participé une seule fois à la phase finale du championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN), soit lors de l’édition de 2011, la sélection algérienne espère valider son billet pour la prochaine édition, prévue en janvier 2018 au Kenya, et ce, dès samedi soir, à l’occasion de la réception de son homologue libyenne en match aller du dernier tour des qualifications.

Pour ce faire, il appartient aux protégés de l’entraîneur espagnol Lucas Alcaraz, de réaliser un résultat probant à même de les mettre à l’abri de toute mauvaise surprise, avant la manche retour qui se jouera le 18 en cours à Sfax, dans le sud de la Tunisie.

En évoquant justement Alcaraz, il faut dire que ce dernier va passer son premier véritable examen, lui qui a réussi ses deux premières sorties avec la sélection première en juin dernier contre la Guinée, en amical, et le Togo en inauguration des qualifications de la CAN-2019. Conscient de la difficulté de la tâche qui l’attend, l’ex-driver de Grenade est totalement impliqué dans cette mission.

Le technicien espagnol espère bien gagner sa place pour le CHAN après les deux rencontres face à la Libye. Pour ce faire, il n’a pas tardé à demander à bénéficier des mêmes conditions de travail pour les locaux que pour les A. Le coach ibérique est à fond derrière son équipe et souhaite tout mettre en œuvre pour qu’elle réussisse ses deux matchs de qualification pour retrouver le CHAN l’année prochaine et faire en sorte de représenter dignement l’Algérie dans cette compétition.

Il faut dire aussi que jamais les A’ n’ont bénéficié de telles conditions. Un stage en bonne et due forme et un avion spécial, pour ne citer que ceci. C’est tout le staff qui est mobilisé afin de relancer cette équipe. Cela devrait galvaniser les joueurs du cru qui se sont tout le temps plaints du manque de considération dont ils sont victimes de la part des responsables du football national.

Et pour relever le défi, Alcaraz ne cesse de rappeler à ses poulains qu’ils peuvent tous aspirer à intégrer l’équipe nationale première s’ils s’illustrent au sein de la sélection des locaux. Il s’attend d’ailleurs à une réaction positive de leur part dès le match d’aujourd’hui, et ce en dépit du manque de préparation dont ils souffrent, eux qui n’ont pas eu l’occasion de disputer le moindre match amical avant cette première sortie officielle.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE