Le MO Béjaïa souhaite transférer à l’étranger  son milieu de terrain Soumaïla Sidibé, après avoir eu gain de cause auprès  de la Chambre de Résolution de litiges (CRL), dans l’affaire du litige qui  les opposait au joueur malien, a-t-on appris mardi auprès du club relégué  en Ligue deux algérienne de football.

Sidibé, qui avait signé au profit de l’USM Alger avant même que  le verdict de la CRL ne tombe, risque ainsi de ne pas porter les couleurs  des Rouge et Noir, les dirigeants béjaouis souhaitant tirer le maximum de  dividendes financiers de son transfert. « Comme le joueur n’a pas le droit de défendre nos couleurs, vu que les  étrangers sont autorisés à évoluer seulement en Ligue 1, on va tenter de  bonifier son transfert, surtout que des clubs égyptiens et tunisiens ont  émis le vœu de le recruter », a déclaré à l’APS, Akli Adrar, le porte-parole  du MOB, très content du verdict de la CRL dévoilé en début de cette  semaine.

L’USMA, qui pensait avoir acquis les services de Sidibé en annonçant en  grandes pompes sur son site web officiel la signature d’un contrat de trois  ans par le joueur, devra ainsi casser sa tirelire si elle tient toujours à engager le milieu défensif qui a contribué grandement à la qualification du  MOB en finale de la Coupe de la Confédération en 2016, une finale que le  club algérien avait perdu face au TP Mazembe, du RD Congo.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE