Le MO Béjaïa, relégué en Ligue 2, peine à engager un nouvel entraîneur après l’échec des négociations avec Miloud Hamdi, le quatrième coach à filer entre les mains des dirigeants des « Crabes » durant cette intersaison.

Abdelkrim Bira, Nabil Neghiz et Rachid Bouarata ont, tour à tour, tourné le dos au MOB, avant qu’Hamdi ne leur emboite le pas mardi, mettant dans l’embarras la direction du club phare de  »Yemma Gouraya ».

« Pourtant, on avait tout conclu avec les trois premiers entraîneurs, mais ils nous ont fait faux bond à l’heure de vérité. Concernant Hamdi, les négociations avec lui ont buté sur le plan financier », a déclaré mercredi à l’APS, Akli Adrar, le porte-parole des actionnaires du MOB.

Face à cette situation, la direction béjaouie a noué des contacts avec un autre technicien dont elle préfère taire le nom « afin d’assurer le maximum de chances pour la réussite de la transaction », a précisé le même responsable, se contentant d’indiquer qu’il s’agissait d’un coach local avec lequel les principaux dirigeants du club ont rendez-vous vendredi.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE