PARTAGER

C’était dans l’air, l’entraineur du CRB, le franco-serbe Ivica Todorov, a fini par jeter l’éponge, après avoir dirigé le Chabab pendant toute la phase aller. Et pour cause, il n’a pas été payé depuis plusieurs mois, tout comme ses joueurs d’ailleurs, ce qui s’est répercuté négativement sur le parcours de l’équipe lors de la première tranche du championnat.

Mais avant de rentrer chez lui, Todorov a tenu à rassurer les fans qu’il ne comptait pas bloquer les comptes du club, et ce, pour ne pas lui porter davantage de préjudice.
Il n’a toutefois pas ménagé la direction du club, à sa tête, le président Mohamed Bouhafs, déjà très contesté dans les milieux du club qui a été sacré en fin de saison passée, d’un septième trophée de coupe d’Algérie.

Du coup, le CRB sera le neuvième club sur 16 de la Ligue 1 à devoir engager un autre entraîneur en prévision de la phase retour. Seuls 7 formations de l’élite ont réussi ainsi à garder leurs entraineurs respectifs depuis l’intersaison. Il s’agit du CSC (Amrani), de la JSS (Bouali), du MCA (Casoni), du MCO (Bouakkaz), de l’USMBA (Chérif El-Ouazzani), du PAC (Noguès) et de l’OM (Slimani).

Les autres clubs de la Ligue 1 ont connu un véritable mouvement arrivée-départ, alors que la palme est détenue par le DRB Tadjenanet, avec la succession de pas moins de quatre techniciens depuis l’intersaison. Meziane Ighil, actuellement membre du staff technique de l’équipe nationale a débuté la préparation estivale avant de céder sa place au Français François Bracci, limogé au terme de la première journée. Kamel Mouassa, qui venait de quitter le MC Alger, avait pris le relais à la tête du «Difaâ» avant d’être démis de ses fonctions pour être remplacé par l’entraîneur actuel Omar Belatoui qui avait démissionné de l’USB.

Dans la première partie du tableau, la «contagion» a touché trois équipes : l’USM Alger, l’ES Sétif et le NA Hussein Dey. L’entraîneur de l’Entente Kheireddine Madoui a préféré dire oui à la proposition de l’ES Sahel (Tunisie), laissant son ancien adjoint Malik Zorgane prendre la relève. L’entraîneur belge de l’USM Alger, Paul Put, a démissionné à l’issue de la défaite concédée à domicile face au CSC (2-1) lors de la 11e journée pour être remplacé par le revenant Miloud Hamdi. Le NAHD s’est passé des services de Nabil Neghiz, qui, à l’instar de Madoui, a préféré tenter une expérience à l’étranger au sein de la formation saoudienne d’Ohod.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here